Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COURS DE SALSA , KIZOMBA, TANGO, ROCK'N ROLL A DAKAR
  • COURS DE SALSA , KIZOMBA, TANGO,  ROCK'N ROLL A DAKAR
  • : Notre devise:" Efficacité et décontraction". Seul cours de danses sociales latines et tropicales á Dakar qui offre une approche internationale dans l'apprentisage. Vous apprenez avec nous, vous pourrez danser partout."
  • Contact
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 13:58

salsa.gifLa salsa est une danse multiforme qui évolue et prend des aspects variés selon les contextes où elle se développe.
Chacun se l'accapare pour créer un style particulier propre à son environnement. Elle comporte des variantes régionales africaine, cubaine, portoricaine,  colombienne...
Elle se danse en couple mais aussi en solo. Le pas de base est toujours constitué, quelque soit le style, de trois pas et d'une pause, d'un tapé ou d'un levé que l’on double.

Au Sénégal la salsa est omniprésente; elle s'écoute  et se danse partout. On peut l'apprécier dans différents endroits: les boîtes de nuit et  les bars qui la programment  de manière régulière, le plus souvent hebdomadaire, les médias par le biais d' émissions radiophoniques et  télévisées.

Dès les années 1950, les nombreux orchestres cubains qui viennent se produire à Dakar permettent de découvrir les danses cubaines à la mode. En effet, des danseurs faisaient leur show sur scène alors même que les musiciens gratifiaient le public de chorégraphies savamment travaillées. Deux de ces formations vont marquer d'une empreinte indélébile le style de danse des sénégalais: l'orchestre Aragon qui demeure de nos jours le symbole du cha-cha-cha, et l'orchestre de Johnny Pacheco qui développa  le nouveau style de musique cubaine qui allait détrôner le cha-cha-cha: la pachanga.

Le cha-cha-cha sénégalais est un avatar de la danse éponyme internationale. Alors que le pas de base de cette dernière s'effectue avec 10 pas dont 4 lents et six petits pas, ici, on fait plus simple en ne marquant que 8 pas dont  le 3ème et le 7ème sont tapés ou levés. De même, la pachanga se caractérise par 8 pas dont  le 4ème et 8ème sont tapés ou levés.  Les roulements de hanches sont prohibés, la salsa au Sénégal se dansant de manière très policée.
En effet, l'essentiel n'est pas de produire des figures spectaculaires mais de tester sa capacité à marquer la cadence quels que soient les déplacements effectués. La maîtrise du rythme est ici essentielle, alors que dans la plupart des pays occidentaux et asiatiques les danseurs le suivent fidèlement et en sont tributaires.


Parallèlement, les musiciens sénégalais ont développé la salsa-mbalax, style musical propre au pays, avec le rajout d'instruments de percussions spécifiques comme le djembé et le tama. Les danseurs de salsa-mbalax empruntent de nombreuses figures au mbalax, danse populaire sénégalaise. Ces incursions permettent ainsi à la salsa de retrouver une dimension plus africaine.


A l'international, les deux courants principaux de la salsa sont  les styles cubain et portoricain:
-  le style cubain, lequel à Cuba  porte le nom de Casino, est le plus pratiqué en France. Le couple se déplace en décrivant des cercles successifs. Les figures comportent beaucoup d'enchevêtrements de bras et pas de jeux de jambes.  C'est avant tout une danse de la rue. Elle se danse en commençant sur le temps 1 et on marque  les temps 1, 2, 3 et 5, 6, 7 de la musique. La salsa cubaine est issue de  la Rueda de Casino, danse synchronisée de groupe avec de constants changements de partenaires. Les différentes figures permettant la chorégraphie sont annoncées par un "chanteur" (la madré) dans le groupe, chaque figure possède une appellation en principe commune à toutes les écoles.

- Le style portoricain (ansi improprement nommé en France car ne vient pas de Porto-Rico mais des Etats-Unis) se danse le plus souvent face à face, sur une ligne droite imaginaire (comme en cha-cha-cha ou en rock) avec un pas de base mambo. Elle sollicite beaucoup la technicité du couple par de multiples rotations de la danseuse et  de nombreux jeux de jambes. Seuls les mouvements de base ont un nom, mais dans un souci pédagogique, certains professeurs donnent des noms à leurs enchainements. Cette salsa a été formalisée par Eddy Torres "The king of Mambo" lequel, à plus de soixante ans, enseigne toujours à NY et participe à des nombreux congrès à travers le monde.

Au sein de ce style, des variantes se distinguent selon que l'on danse "break on1", "Break on2 palladium" ou "break on2 style de New York »; le "break" étant le temps sur lequel on commence le pas de base en avant ou en arrière:

 

iMambo-on-1mage001.gif"break on1" (style Los Angeles ou style de Londres):          on danse sur la mélodie. - Le pas de base commence sur le temps "1" de la musique et on marque les temps 1, 2, 3 et 5, 6, 7.

 

 

Mambo on 2 palladium 003 "break on2  palladium": tient son nom d'un ancien temple  de la salsa de NY au début de la salsa mambo. On danse en phase avec les percussions. Le pas de base commence sur le "2" et on marque les temps 2, 3, 4 et 6, 7, 8.
 

 

 

pas mambo on2 moderno 002-  "break on2 style de New York": actuellement dansé dans le monde entier est la version moderne du palladium. C'est un mélange de break on1 (on commence sur le 1er temps de la musique) et de break on2.  On danse sur les temps 1, 2, 3 et 5, 6, 7.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Adaltros - dans ARTICLES
commenter cet article

commentaires

serrurerie paris 15/02/2015 12:39

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

djose4 11/09/2010 10:46


Super votre méthode pédagogique interactive !
Bonne continuation.

Cordiales salutations,

djose4 (Administrateur/modérateur de la "Communauté des danseurs")


Catégories

Liens